De l’Intelligence au succès (Starships, partie 2)

Des couleurs partout, des cheveux jaunes, verts, roses, de l’eau bleue, des rochers marrons – et puis des effets, plein, des ralentis, du psychédélisme, des scintillements, un rayon laser même… Le clip de Nicki Minaj, Starships (« soucoupes volantes » en Français), qui a fait le tour des foyers équipés d’Internet, est une surenchère à la surenchère. Un trop de tout. Position vraisemblablement assumée par l’artiste qui débarque dans sa vidéo d’une soucoupe volante. Une manière d’affirmer que le clip est un OVNI.

Le n’importe quoi est à la mode. Les concepts en marge du bon sens et de la civilisation trouvent des échos dans une société déculturée. Les gesticulations absurdes du Gangnam Style comme du Harlem Shake  sont devenus populaires, parce qu’ils se font le reflet d’un non-art, caractérisé par la destruction de toute règle, à commencer par l’exigence d’un talent et d’un travail.

Nicki Minaj l’a très bien compris. Son clip entier joue sur cette vacuité intellectuelle. Des couleurs partout, des effets, plein, certes ! mais ce n’est pas le symptôme d’une méconnaissance des fondements de l’esthétique. Bien au contraire. Nicki Minaj est intelligente ; elle a compris que la société est régie par le diktat de l’apparence.

Elle l’a tellement intégré qu’elle a customisé son corps au point d’en faire la parodie de ce qu’attend le « simple populaire » : son maquillage est excessivement excessif, elle est siliconée à en éclater, sa poitrine est gonflée jusqu’à la surcharge, et elle agite tout cela devant la caméra, à demi-nue, car elle sait que le sexe est l’outil du siècle pour capter l’attention des spectateurs.

Pourtant, même sur le strict plan musical, Nicki Minaj fait preuve de génie. Aucune profondeur, aucune audace, aucune subtilité dans les paroles puisqu’il suffit de les répéter sur un air à la fois entrainant et restreint pour les mémoriser, les avoir en tête, les ré-écouter. Et bien sûr, tout cela en Anglais, au grand dam de l’ambiance exotique à l’œuvre dans le clip. Mais, après tout, la chanteuse n’est guère idiote. Seule la langue de la mondialisation peut lui assurer la plus large des promotions. Décidément, Nicki Minaj est redoutablement intelligente.

Jérémy.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Chroniques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s