Tarantino se déchaîne

Tarantino se déchaîne

© Django Unchained

Après le succès d’Inglorious Basterds il y a trois ans, Quentin Tarantino revient avec son nouveau film Django Unchained. Inspiré par le western spaghetti, et porté par un scénario et des dialogues solidement ficelés, ce film possède tout ce qui a fait le charme et le succès du réalisateur américain depuis maintenant près de vingt ans.

Django Unchained se déroule dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession. Il raconte l’histoire du Dr. King Schultz, un chasseur de primes allemand qui fait l’acquisition de Django, un esclave qui doit aider le dandy à retrouver les meurtriers qu’il recherche. Le scénario, comme dans chaque réalisation de Tarantino, est un des gros points forts de ce film puisqu’il permet de construire un univers où le grotesque des situations se marie au sublime et à la richesse des personnages pour le plus grand plaisir du spectateur.

Le film est porté par un quatuor d’acteurs qui en imposent. Le protagoniste le plus intéressant est sans nul doute le Dr. King Schultz joué par Christopher Waltz qui, en plus de tenir le rôle pivot du film, donne à voir un personnage haut en couleurs et que le public retiendra à coup sûr. Le spectateur en viendrait presque à regretter que la seconde partie du film se recentre sur Django, incarné par Jamie Foxx. Mention spéciale à Leonardo DiCaprio qui, malgré sa réticence à accepter le rôle, livre un personnage pour qui la cruauté semble être une seconde nature et qui laisse entrevoir une facette de son jeu d’acteur que le grand public ne connaissait pas encore. Enfin comment ne pas parler de Samuel Lee Jackson qui ne cesse d’étonner. Ce dernier est un habitué des films de Tarantino puisqu’il en est à sa cinquième collaboration avec le réalisateur américain. Dans Django Unchained, il joue le rôle d’un maître de maison septuagénaire qui ne cesse de faire du zèle et qui va tout faire pour déjouer les plans de Django.

Bien sûr la réalisation n’est pas en reste et tout ce qui a fait le succès de Tarantino se retrouve dans ce film notamment son style caractéristique. Toutefois alors que les fans exulteront, les autres trouveront parfois le temps long, perdus dans un univers où la violence et le ridicule peuvent provoquer l’incompréhension. Bien loin des grosses productions américaines habituelles, le réalisateur livre ici un de ses films les plus aboutis. Cependant malgré toutes ses qualités Django Unchained pourrait déranger et paraître réservé à un public d’initiés.

Rudy.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Critiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s